Le bac à 13 ans

Avoir des années d’avance sur ses camarades de classe n’est pas toujours évident. Un enfant précoce est aussi souvent hypersensible et aura tendance à préférer la compagnie des adultes. Il faut faire attention à leur maturation psychique, prévient Angélique Cimelière, psychologue clinicienne.

Lire la suite

 

1 Comment


  1. Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/enfant/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 590
    NonMais
    26 septembre 2012 at 19 h 36 min

    Cet article contient tous les clichés contre lesquels il faut se battre en permanence… Et dire que c’est une psy qui a écrit ça !!! Pas étonnant que nos enfants ne soient pas écoutés !

    « Et si votre enfant semble toujours triste, décalé, sans ami, n’hésitez pas à l’inscrire dans une école dite spécialisée pour les surdoués. Par ailleurs, ils savent les stimuler. Et plus important encore, c’est que tous ces enfants sont identiques. Ils ne se sentent donc pas exclus ni jalousés par les autres. »

    Ah non ils ne sont pas identiques !!! Le comportement, les passions, les envies, le caractère ne se résume pas à un QI !!! Si un enfant se résume à un QI: pourquoi un QI de 130 est le clone parfait d’un QI de 160 et que QI ne 110 serait totalement différent d’un QI de 130 ???

    Je revendique la différence pour mon fils, le droit d’être lui et pas un clone !!! C’est peut etre parce qu’on ne lle réduit pas à sa précocité (tit gars, quoi que tu fasses t’es comme les autres…), qu’il est bien dans sa tête et dans ses baskets, qu’il s’intègre sans pb, qu’il a des amis, qu’il trouve son décalage comme un avantage, …. !!!


Notice: get_currentuserinfo est obsolète depuis la version 4.5.0 ! Utilisez wp_get_current_user() à la place. in /home/enfant/wp-includes/functions.php on line 4440

Your email address will not be published.