L’état de la recherche

L’état de la recherche sur les enfants dits “surdoués”.

Ce rapport a été élaboré sous la responsabilité de Jacques Lautrey (professeur de psychologie à l’Université Paris V) par une équipe du laboratoire Cognition et Développement (CNRS/Université Paris V) dans le but de faire le point sur l’état des connaissances sur la psychologie et l’éducation des enfants ayant des capacités intellectuelles exceptionnelles.

Ce rapport est certes un peu ardu à lire, mais on y apprend par exemple :

  • Qu’un écart important QIV/QIP est beaucoup plus fréquent quand le QI total est supérieur à 130 et que cette variabilité ne doit alors pas être nécessairement associée à une pathologie quelconque
  • Que les performances aux tests de pensée divergente corrèlent faiblement avec celles aux tests de QI
  • Que de nombreuses études présentent le portrait d’un enfant à haut potentiel intellectuel bien adapté à son environnement social
  • Que les débats sur le mode de fonctionnement (est-il qualitativement différent ?) restent ouverts
  • Que les effets des modes de scolarisation sont peu clairs et qu’un élève à haut potentiel peut se passer d’accélération sans qu’on puisse mettre en évidence des conséquences négatives

Une seule tendance stable semble apparaître: les enfants précoces présentent une tendance à vivre intensément les émotions….

Téléchargez le rapport au format pdf

 

10 Comments


  1. Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/enfant/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 590
    mirabelle
    8 mai 2006 at 12 h 59 min

    Le lien pour télécharger le rapport est cassé…
    Mirabelle.


  2. Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/enfant/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 590
    corinne
    15 mai 2006 at 12 h 59 min

    Toujours pas de changement en mai, on ne peut accéder au rapport .


  3. Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/enfant/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 590
    AUTHIER
    18 juin 2006 at 21 h 50 min

    Notre second enfant a été "testé" et reconnu précoce à la suite de plusieurs années de scolarité mal vécues. Son comportement est assez déroutant, passionné et agressif : comment l’aider à se sentir mieux dans sa peau ?


  4. Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/enfant/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 590
    Laurence
    13 octobre 2006 at 13 h 25 min

    Je viens d’apprendre que notre petit garçon Théo, agé de 6 ans, est un enfant intellectuellement précoce, il a 153 de QI global avec 142 en QIV et 150 en QIP.
    Il est très sensible, facilement en opposition, a quelques soucis au niveau du graphisme, et a beaucoup de mal à trouver sa place en compagnie d’enfants de son âge, en tout cas au sein de l’école.Nous nous étions rendu chez une psychologue au départ parce que nous étions de plus en plus souvent incapables de comprendre et surtout de soulager Théo face à ses manifestations perpétuelles d’insatisfaction et son agressivité, l’ensemble nourrissant chez nous, parents, un sentiment d’incapacité à le soulager, à le comprendre et à "sortir" de ce schema.
    Je mets tout ça au passé, non pas que l’information du test a tout réglé, loin de là, mais au moins, nous le comprenons mieux, et c’est beaucoup.
    Depuis que nous avons appris cette particularité de Théo, cela "éclaire" cet ensemble de petites choses anodines qui se mêlaient à notre quotidien et qui entretenait difficulté et incompréhension, mieux comprendre Théo nous donne les clefs pour l’aider, surtout dans ses moments de doutes vis à vis de lui-même, car Théo est extremement exigent avec lui-même et a très peu confiance en lui, ce qui est pourrait sembler en contradiction avec ses capacités intellectuelles. Le fait d’avoir du mal à s’intégrer au groupe d’amis de son âge, d’être toujours un peu à l’écart malgré ses efforts y joue certainement un grand rôle…
    Mais nous nous confrontons maintenant à d’autres questions, auxquelles sont certainement confrontés tous les "nouveaux" parents d’enfants précoces, que faire au niveau de son encadrement scolaire, continuer comme c’était ? Le dire ou non ? Ma crainte et de mettre Théo encore plus à l’écart qu’il l’est déjà, en voulant en informer son école, faut-il changer de classe obligatoirement ?
    Est ce qu’un enseignement relevant de la méthode FREINET pourrait-être une solution intermédiaire adéquate entre la scolarité classique et des écoles spécialisées qui ne nous charment guère ?
    Si vous avez des réponses, des conseils, n’hésitez pas à nous écrire…Merci d’avance.


  5. Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/enfant/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 590
    pas de panique
    24 octobre 2006 at 17 h 10 min

    J’ai eu le même soucis avec Yohan. Le dialogue a été notre secours. Il a aussi sauté le CE2. Puis en CM2, comme le professeur n’entendait pas que Yohan s’ennuyait, nous l’avons changé d’école. Sur les conseils de la psy qui l’a testé, nous avons choisi une école où il serait plus encadré car comme il s’ennuyait il mettait le bazard en classe. Il est aujourd’hui en 5ème à 11 ans et tout va presque bien. Il s’ennuit toujours, mais je lui ai appris à s’occuper en classe, car j’ai connu le même problème que Théo, Yohan et les autres. N’oublions jamais que nous sommes des gens "normaux" ou presque. Chez nous au début afin de dédramatiser la chose, nous parlions de "pète au casque" et de prendre une petite pillule afin de se calmer quand il était trop énervé. Il a les même "symptomes" que les iperactifs mais ne l’est pas. J’ai ommis de préciser que Yohan à 159 de QI global et que avant de connaitre son QI, je m’étais renseigné un peu et j’avais donc appris que Einstein était à 160… J’ai eu une grosse frayeur en apprenant celui de mon fils.
    PS: j’ai 34 ans et j’ai toujours l’impression que parfois je ne suis pas "pareil" que les autres tout comme mon fils et bien d’autres précoces je crois.


  6. Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/enfant/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 590
    matilde
    25 octobre 2006 at 1 h 14 min

    Réponse aux parents de Théo.Nous avons quatre enfants de 14mois à 10 ans.Les deux premiers ont etaient testés à l’age de 4 et 6ans . Donner confience à Théo au quotidien le rassura au fur et à mesure que le temps passe, en faite pour nos enfants on leurs à expliqués leur differance et le pourquoi de leur ressenti et cela avec des mots simple ,accompagné d’ un dessin : fair deux couloir de coursse d’un il y a des enfants comme Théo et les notre ,puis dans l’autre les autre enfants. Lui expiquer que l’arrivée c’est l’orsque l’on a compri l’explication de la maitresse ou autre et qu’au seins meme de son groupe les enfants comprennent a differante vitesse et que dans l’autre couloir se sons les enfants qui comprenne vite ou pas mais en precisant que ces dernier n’ont pas cette specificités qu’a Théo et d’autre.Lui dir aussi qu’il est pas seul , et c’est genial de savoir le pourqoi de se mal étre et qu’il va apprendre a apprivoiser cette specificitée avec le temps qu’il va faloir etre pacient et qu’au fur et a mesure cela va allé mieux, qu’il doit avoir confience en lui et en vous , que c’est une differance presque comme une autre . Il faut dire que vous allez devoirr lui repeter cela presque cotidiennemnet car il faut sen cesse les rebouster et qu’il est normale d’ou l’importance de ne pas le metrre dans une ecole specialisée ,Théo dans sa vie de tout les jours présente et futur sera pas en pemanence avec des perssonnes qui comprennent la précocitée et qui s’adapterons à lui, car Théo va devoir s’adaptée société telle qu’elle est si on veux qu’il se sente bien . Il n’est pas facile de dire par ecri tous cela ,mais au jour d’aujourd’hui en faisent cela nos enfants vons beaucoup mieux malgré tout nous sommes obligés de toujour leur dires et confience en toi l donne toi le temps on est là et tu va y arrivé regarde aujourd’hui tu va mieux et tu métrise de mieux en mieux tous cela , tu a des amis une vie sociale …. Se nest pas facile c’est vrais, on n’a appris que notre fille étais dyslexique il y a 3 ans sa complique un peu plus mais c’est pas grave il y a pire dans la vie …. Ceci etant dis ce n’est pas rose tout les jours pour Théo et pour vous aussi ,mon fils à déjas deux an d’avence et ma fille n’a pas eu de saut de classe du à sa dyslexie ,mais sa précocité la aidée à ne pas étre en echec scolaire ,mon fils est limite pour un autre saut de classe à sa demande car pour lui c"est vital . Maintenant en tant que parent on lui explique la conplexitée d’un troisieme saut de classe , au mois d’avril il était en ce2 , il est passecm1aprésles vacance d’avril et là il est en cm2 et il est bien plus de mal de ventre de maux s’imptomatique et il à toujurs ses copains, on nous avaient prevenus que notre fils serait amener a à sauter des classe et on agis à sa demmande en ayant étudier toute les facettes de ces sauts . Nous rencontrons d’autre difficultés face à la précositée pour notre troisiemme enfants qui à 6 ans à la diiferance c’est que nous connaissons mieux le sujet et on en apprend tout le temps .Quoi qu’il en soit vous avez le droit de craquez , d’avoir des craintes , des doutes,…. Juste pour finir je vous consseille de vous tourner vers une association qui seras vous consssiller ,vous guider . Association ANPEIP par exemple . Nous vous souaitont bon courrage à toute de votre petite fammille et Théo tu est normale se que tu ressent te semble bizzard mais tes parents vons t’aider à faire en sorte que tu vienne à métriser tous cela et surtout dis à tes parents quand sa va pas et quand sa va et cela vous aideras avec le temps . Théo tu à une activitte extra scolaire qui te plais ? Bon courrage …….


  7. Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/enfant/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 590
    milea
    25 octobre 2006 at 15 h 12 min

    L’enseignement classique est certes pour nos enfants une mise en "veille" forcée de leurs capacités et la scolarisation,un vécu très douloureux pour bons nombres d’EIP.En primaire on ne peut pas faire grand chose si ce n’est accepter un saut de classe pour les mettre en adéquation avec l’âge mental. Par contre, leur affectif est parfois trop important pour leur permettre malgré tout de s’intégrer à l’ensemble d’une classe. Pour ma part, j’ai su très tôt (4 ans et demi) que ma fille était précoce (QI 140) mais j’ai refusé le saut de la grande section de maternelle, la jugeant trop fragile pour une entrée en CP à tout juste cinq ans( elle est du mois d’août).
    Nous avons rencontré les mêmes souffrances que celle de votre petit Théo mais à partir de l’âge de huit ans. Elle a sauté le CM2, a reussi brillamment sa sixième dans un collège privé mais trop onéreux, echec en cinquième du fait du rejet des autres par rapport à son "intellect" , déscolarisation quelques mois, et un passage anticipé directement en troisième cette rentrée 2006 dans un collège public qui intègre les EIP ( soit 2 ans et demi d’avance ce qui correspond à son âge mental) et là……….. MIRACLE……..épanouissement, cercle relationnel élargi, et une envie de réussir qui nous surprend !!! Bon courage


  8. Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/enfant/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 590
    rmdc
    15 novembre 2006 at 16 h 31 min

    une réponse à Laurence du 13/10.
    Notre fille a été testée pendant son année de moyenne section. Nous avons opté pour le passage anticipé en CP, sous couvert de suivi psy. En octobre du CP elle lisait parfaitement. L’équipe enseignement appliquait une pédagogie proche de la méthode FREINET. Mais l’intégration et le développement de notre fille n’a pas été plus facile à cette époque.
    Elle est aujourd’hui en CE2 dans une école dite classique mais où son maître a vite été sensible à ses capacités et a adapté ses cours pour ne pas "désoeuvrer" notre fille. En accord avec la maîtresse de CM1/CM2 elle suis les mathématiques dans ce groupe.
    Ne vous focalisez pas sur une méthode pédagogique ou sur une autre. L’essentiel est dans la relation que vous avez et que votre enfant a avec l’équipe enseignante. Notre fille a déjà fréquenté 5 écoles différentes, et donc 5 comportements différents de la part de ses enseignants.
    Vous n’avez aucune raison de le changer de niveau si tout se passe bien avec ses camarades et dans ses résultats scolaires. Laissez-le être un enfant. Par contre s’il souffre, consultez un pédopsychiatre en ville et discutez du passage anticipé avec lui. Mais ne perdez pas de vue que cela ne changera peut-être rien à son comportement.
    Notre fille est caractérielle, exigeante, avec elle et avec les autres, et elle en souffre. Elle n’est bien que quand elle travaille, quand elle lit, quand elle écrit, quand elle compte…
    Le changer de classe en cour d’année l’expose effectivement à une mise à l’écart encore plus prononcé. Nos déménagements fréquents nous servent de leçon à ce sujet, et nous nous arrangeons maintenant pour être présent à la rentrée de septembre sans modification en cour d’année. méfiez vous également des enseignants à qui il ne faut pas toujours tout dire : on nous prend souvent pour des prétencieux, c’est désagréable et surtout cela a pour risque de mettre votre enfant dans le collimateur de son instit, surtout s’il a du caractère ou s’il est turbulent !
    Le maître de notre fille souhaite lui faire repasser des tests par le biais de la psychologue scolaire (que j’ai rencontré et qui ressemble à la précédente… sans commentaire). Nous ne sommes pas très "chaud", mais notre fille souhaite savoir où elle en est, elle aussi. Nous sommes donc entré en contact avec la personne qui lui avait fait passer ses premiers tests en milieu hospitalier et qui ne peut l’évaluer qu’en janvier. Alors, on ne sait pas trop. De toute façon, notre fille ne changera pas de niveau cette année, ça c’est sûr.
    Nous sommes sur Angoulême et nous sommes à la recherche de personnes dans la même situation afin de partager et de se soutenir dans les difficultés que nous rencontrons au quotidien.
    Nos coordonnées perso : rmdc.ferre@cegetel.net si vous souhaitez correspondre, même si nous ne sommes pas de la même région. Bon courage.


  9. Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/enfant/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 590
    Steffy
    30 novembre 2006 at 17 h 41 min

    Bonjour, nous venons d’avoir le résultat du bilan de notre fils de 4 ans et 3 mois. Il a un QI de 140.j’ai l’impression de me retrouver dans le commentaire de Milea car Pierre est aussi du mois d’aout. la question de le faire passer en grande section de maternelle se pose.Pour l’instant il n’a pas l’air de trop s’ennuyer en moyenne section mais ce serait peut être dommage de ne pas sauter cette classe…car il est possible que dans les classes suivantes l’ennui se fasse ressentir…Bon courage et merci pour vos commentaires


  10. Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/enfant/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 590
    estel
    17 décembre 2006 at 10 h 57 min

    bonjour,nous venons d’apprendre que notre fils Tanguy (9ans) a unQIV155 et unQIP99.Tanguy est un petit garçon qui ne nous a jamais posé de problèmes de comportement ,qui s’est toujours intégré à l’école de façon satisfaisante, en tous cas, sans que cela ne suscite de questions particulières des enseignantes.L’année dernière,en CE2 Tanguy est subitement passé de 15,50 en maths à 8,5 au évaluations du 2ème trimestre.Sans que nous n’attachions plus d’importance aux performances chiffrées de notre fils cela nous a un peu interpellé(pas l’institutrice d’ailleurs!).Pendant les vacances j’ai essayé de l’aider en reprenant les erreurs qu’il avait faites, la première semaine s’est très bien passée la seconde a été une catastrophe!!J’ai tenté de lui trouver un soutien par des cours supplémentaires et une amie m’a conseillé l’orthophoniste.
    En effet , elle a trouvé chez Tanguy des problèmes en maths et nous avons commencé les séances.Au fur et à mesure, elle me disait que les choses n’étaient pas claires et qu’elle se posait des questions.Son institutrice de CM1 s’est elle aussi posé des questions, elle ne comprenait pas comment un enfant si à l’aise avec l’oralité, la lecture la transmission de ses savoirs,pouvait échouer sur des points d’évaluation à sa portée.Quelques jours plus tard le test est fait et les explications sont pour le psychologue très claires:il me parle d’un enfant très bien sociabilisé mais aussi très fragile,avec un risque important de replis sur lui même, d’une prise en charge particulière du point de vue scolaire de façon à mettre en avant ses facultés etc…Pour nous cet enfant est un enfant dont le developpement a été parfaitement classique sans les heurts que l’on entend fréquement lorsqu’on parle d’EIP à part peut être, un très grand déficite de confiance en lui , une peur de décevoir ses proches et une angoisse assez prégnante et nous nous retrouvons subitement dans un rôle de parents d’un enfant un peu "particulier".Nous avons beaucoup parlé avec lui des résultats du test et nous avons essayé de le rassurer en lui disant qu’il était "lui’" hier, aujourd’hui et demain,que cela ne changerait pas mais qu’il pensait un peu différement que les autres enfants et que nous serions certainement amené à prendre avec lui des décisions un peu différentes, surtout pour sa scolarité.Depuis que Tanguy connait sa petite "particularité" les choses semblent aller mieux pour lui.Il semble avoir plus confiance en lui(bizarrement et subitement), la maitresse me parle de notes très satisfaisantes,il semble élargir son cercle de copains à l’école etc..
    Mais pour nous les questions restent entières:Quel suivi,quelle "école"quel sera son développement psychologique à venir,quel soutien allons nous devoir lui apporter?Si vous avez un enfant qui a le même profil que Tanguy et que récement ou pas ,vous vous êtes posé les mêmes questions, nous vous serions très reconnaissants de nous faire partager votre expérience.


Notice: get_currentuserinfo est obsolète depuis la version 4.5.0 ! Utilisez wp_get_current_user() à la place. in /home/enfant/wp-includes/functions.php on line 3923

Your email address will not be published.