Le casse-tête des surdoués

Derrière le cliché des petits génies, la réalité est beaucoup plus sombre puisque 50 % d’entre eux ne feront jamais d’études supérieures. Pour venir en aide aux parents, souvent dépassés, une nouvelle association (l’Anpeip) a vu le jour aux Avirons. Son objectif : améliorer la prise en charge de ces enfants “hors normes”.

Lire la suite sur Clicanoo

2 Comments

  1. Hélas, une fois de plus, on voit apparaître des statistiques sorties d’on ne sait où:rien ne permet d’affirmer que X % des surdoués ont des difficultés scolaires, aucune étude systématique n’ayant été entreprise !!!

    Cet article montre donc un portrait stéréotypé: difficultés scolaires, troubles du comportement, dyslexie, … qui ne représente très probablement qu’une petite partie des enfants à QI très supérieur à la moyenne.

  2. Peut etre que l’article n’est pas au point mais c’est tres rare sur l’ile de la reunion d’avoir ce sujet aborde dans la presse locale et c’est le 2ieme en 2 mois donc tous les espoirs nous sont permis sur notre cailloux !!!

Your email address will not be published.

Real Time Analytics